L'objectif de notre recherche est d'évaluer la relation existante entre la distance subjective qui sépare les membres d'un même groupe de travail et la performance de sécurité. La distance subjective est définie et étudiée en considérant trois formes possibles de dispersion (King et Frost, 2002): la dispersion sociale (à partir des différences démographiques et culturelles), la dispersion temporelle (à partir de la différence entre les créneaux horaires des membres d'un groupe qui travaillent en rotations d'équipes) et la dispersion spatiale (dans le sens physico-spatial). La performance de sécurité peut être mesurée selon deux dimensions : la conformité en matière de sécurité et la participation à la sécurité (Griffin e Neal, 2000). Notre recherche a pour but de vérifier, d'une part si la distance subjective a un effet sur la performance de sécurité et, d'autre part, si le climat de sécurité (Zohar, 2008) joue un rôle de modération dans la relation entre la distance subjective et la performance de sécurité. Le modèle ici proposé considère la distance subjective comme prédictive de la performance de sécurité et le climat de sécurité comme variable de modération. La recherche, encore en cours, se déroule dans le département de Vérone, la partie de la Vénétie la plus touchée par les accidents du travail en 2009, celle où se trouve le plus grand nombre de travailleurs étrangers touchés par des accidents du travail. Environ deux cents employés, dont 30% de travailleurs étrangers, sont prévus pour cette étude. Des questionnaires d'auto-évaluation sont proposés pour mesurer les construits de l'étude. La performance de sécurité est «évaluée à partir de l'échelle Griffin et Neal (2000) qui mesure les deux dimensions de performance, à partir de 4 item chacune. L'analyse des données sera effectuée en utilisant des modèles d'équations structurales. Les premiers résultats semblent indiquer un effet de la distance subjective sur la performance de sécurité : plus la distance augmente, plus la performance diminue. En outre, ils semblent confirmer que le climat de sécurité joue un rôle stratégique pour améliorer la performance de sécurité.

Distance sujective et performance de sécurité dans des contextes multiculturels : le rôle de la modération dans le climat de sécurité

Giacominelli, Barbara;BRONDINO, MARGHERITA;PASINI, Margherita
2012

Abstract

L'objectif de notre recherche est d'évaluer la relation existante entre la distance subjective qui sépare les membres d'un même groupe de travail et la performance de sécurité. La distance subjective est définie et étudiée en considérant trois formes possibles de dispersion (King et Frost, 2002): la dispersion sociale (à partir des différences démographiques et culturelles), la dispersion temporelle (à partir de la différence entre les créneaux horaires des membres d'un groupe qui travaillent en rotations d'équipes) et la dispersion spatiale (dans le sens physico-spatial). La performance de sécurité peut être mesurée selon deux dimensions : la conformité en matière de sécurité et la participation à la sécurité (Griffin e Neal, 2000). Notre recherche a pour but de vérifier, d'une part si la distance subjective a un effet sur la performance de sécurité et, d'autre part, si le climat de sécurité (Zohar, 2008) joue un rôle de modération dans la relation entre la distance subjective et la performance de sécurité. Le modèle ici proposé considère la distance subjective comme prédictive de la performance de sécurité et le climat de sécurité comme variable de modération. La recherche, encore en cours, se déroule dans le département de Vérone, la partie de la Vénétie la plus touchée par les accidents du travail en 2009, celle où se trouve le plus grand nombre de travailleurs étrangers touchés par des accidents du travail. Environ deux cents employés, dont 30% de travailleurs étrangers, sont prévus pour cette étude. Des questionnaires d'auto-évaluation sont proposés pour mesurer les construits de l'étude. La performance de sécurité est «évaluée à partir de l'échelle Griffin et Neal (2000) qui mesure les deux dimensions de performance, à partir de 4 item chacune. L'analyse des données sera effectuée en utilisant des modèles d'équations structurales. Les premiers résultats semblent indiquer un effet de la distance subjective sur la performance de sécurité : plus la distance augmente, plus la performance diminue. En outre, ils semblent confirmer que le climat de sécurité joue un rôle stratégique pour améliorer la performance de sécurité.
Distance sujective; performance de sécurité; contextes multiculturels
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11562/392442
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact