Recensione a: Marcel Bourdette-Donon, Raymond Queneau, le Peintre de la vie moderne