Objectif: L’implantation d’un dispositif d’assistance ventriculaire gauche (LVAD) requiert une préservation relative de la fonction ventriculaire droite dont le management est souvent délicat. Nous décrivons, à propos de 9 patients, une technique d’implantation des LVAD sous ECMO utilisée dans notre service, qui selon nous, simplifie ces implantations. Méthodes: De mars 2009 à mars 2010, 15 assistances monoventriculaires gauches (LVAD) ont été implantées dans notre service, et 9 (7 heartmate II, 1 Jarvik 2000, 1 Heartware) l’ont été sous assistance circulatoire de type ECMO. Résultats : Parmi ces 9 patients, 6 étaient déjà assistés par ECMO pour choc cardiogénique avant l’implantation du LVAD (« bridge to bridge »). Chez 3 autres patients l’implantation du LVAD a été réalisée sous ECMO de principe. 3 patients ont nécessité de prolonger l’assistance par ECMO après l’implantation du LVAD, en raison d’une défaillance ventriculaire droite. Cette défaillance a régressé en quelques jours, ce qui a permis le sevrage de l’ECMO chez ces 3 patients. Conclusion : L’usage de l’ECMO comme dispositif d’assistance pré, per et éventuellement post-implantation de LVAD nous semble simplifier la procédure, notamment la gestion de la problématique de la fonction ventriculaire droite. Cette technique est utilisée de façon routinière dans notre service.

Technique d’implantation de dispositif d’assistance ventriculaire gauche à flux continu sous ECMO

POZZI, Matteo;
2011

Abstract

Objectif: L’implantation d’un dispositif d’assistance ventriculaire gauche (LVAD) requiert une préservation relative de la fonction ventriculaire droite dont le management est souvent délicat. Nous décrivons, à propos de 9 patients, une technique d’implantation des LVAD sous ECMO utilisée dans notre service, qui selon nous, simplifie ces implantations. Méthodes: De mars 2009 à mars 2010, 15 assistances monoventriculaires gauches (LVAD) ont été implantées dans notre service, et 9 (7 heartmate II, 1 Jarvik 2000, 1 Heartware) l’ont été sous assistance circulatoire de type ECMO. Résultats : Parmi ces 9 patients, 6 étaient déjà assistés par ECMO pour choc cardiogénique avant l’implantation du LVAD (« bridge to bridge »). Chez 3 autres patients l’implantation du LVAD a été réalisée sous ECMO de principe. 3 patients ont nécessité de prolonger l’assistance par ECMO après l’implantation du LVAD, en raison d’une défaillance ventriculaire droite. Cette défaillance a régressé en quelques jours, ce qui a permis le sevrage de l’ECMO chez ces 3 patients. Conclusion : L’usage de l’ECMO comme dispositif d’assistance pré, per et éventuellement post-implantation de LVAD nous semble simplifier la procédure, notamment la gestion de la problématique de la fonction ventriculaire droite. Cette technique est utilisée de façon routinière dans notre service.
Extracorporeal membrane oxygenation; Assistance monoventriculaire gauche; Défaillance ventriculaire droite
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11562/665179
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact