L’histoire de la scolarisation des Roms et des Sinti en Italie s’est développée au milieu de nombreuses difficultés, par suite d’interventions ambiguës et contradictoires. L’article tente de tracer les lignes de ce développement, en tenant compte des situations macro-politiques au sein desquelles elles se réalisaient. On analyse la place des Roms et des Sintis évoquée dans deux débats, qui se sont déroulés en Italie au cours de ces quarante dernières années : le débat sur l’égalité des chances dans le cadre de l’accès à une politique de redistribution, et le débat sur la reconnaissance des minorités culturelles. Dans ces domaines, le discours sur la scolarisation a toujours occupé une place centrale.

Entre politiques de reconnaissance et politiques de redistribution. Roms et Sinti dans les écoles italiennes.

PIASERE, Leonardo
2012

Abstract

L’histoire de la scolarisation des Roms et des Sinti en Italie s’est développée au milieu de nombreuses difficultés, par suite d’interventions ambiguës et contradictoires. L’article tente de tracer les lignes de ce développement, en tenant compte des situations macro-politiques au sein desquelles elles se réalisaient. On analyse la place des Roms et des Sintis évoquée dans deux débats, qui se sont déroulés en Italie au cours de ces quarante dernières années : le débat sur l’égalité des chances dans le cadre de l’accès à une politique de redistribution, et le débat sur la reconnaissance des minorités culturelles. Dans ces domaines, le discours sur la scolarisation a toujours occupé une place centrale.
Reconnaissance/redistribution; Anthropologie de l'éducation; relations ethniques
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11562/413536
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact