Le théâtre contemporain a-t-il un chœur ? La rédemption mouawadienne d’un dispositif refoulé