Les « Journée[s] de Saint-Cloud » : les pièces de circonstance autour du coup d’état du 18 Brumaire

Perazzolo Paola
2021

18 Brumaire an VIII
Journée de Saint-Cloud
Peche aux Jacobins
Theatre français du Dix-Huitième siècle
Napoléon Bonaparte
Au lendemain du coup d’état du 18 Brumaire, le monde dramatique s’empresse de célébrer Bonaparte par des couplets et des impromptus composés pour la circonstance ainsi que par la mise au répertoire d’ouvrages qui exaltent le général, noircissent les Jacobins – dont l’épuration est historiquement en cours –, stigmatisent l’instabilité et l’inefficacité du gouvernement du Directoire. Les pièces traitant la « Journée de Saint-Cloud » sont si nombreuses que la censure étatique est forcée d’intervenir pour en interdire la représentation ou pour imposer la réécriture de textes souvent trop politisés, la gaité vaudevillesque qui en caractérise la plus grande partie s’accompagnant d’une « écriture slogan » permettant la porosité entre espace de la fiction et espace public spécifique aux ouvrages de circonstance. D’après Muret, « le théâtre, qui avait tant célébré la République, l’enterrait gaiement en couplets ». Le monde dramatique concourt en effet de façon massive, ainsi que la presse et d’autres productions contemporaines, à légitimer le coup d’état et à couvrir le général du masque du « héros-sauveur » invaincu et pacificateur d’une République en danger, aidant de la sorte Bonaparte à devenir Napoléon.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11562/1052517
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus 0
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact