Parmi les géographes de son époque, Élisée Reclus (1830-1905) est celui qui donne le plus d’importance au phénomène urbain, en l’analysant sur une pluralité d’échelles. C’est d’abord la ville européenne, d’après le géographe, qui reçoit le legs de la polis grecque et de la commune médiévale en tant que foyer historique de la liberté de l’individu. La commune est le noyau des idées politiques de Reclus, anarchiste exilé après la Commune de 1871. Dans sa géographie, cette expérience est présente sur l’arrière-plan de toute analyse urbaine : c’est dans les villes qu’il localise les centres de la subversion sociale ainsi que de la production des savoirs critiques. Quelle est la signification de cette démarche dans les débats politiques et culturels de l’époque ? Nous essaierons de répondre par l’analyse des textes et des archives de Reclus, en nous focalisant d’abord sur les contradictions sociales de la ville et sur leur inscription dans la forme urbaine. Nous réfléchirons ensuite à l’idée reclusienne de réseau de villes, ou « fédération de communes morales », et à son lien avec le concept de fédéralisme. Nous aborderons enfin, d’après les exemples de Paris et Londres, l’idée reclusienne de « ville mondiale ».

Libertés citoyennes, ville globale et fédéralisme : compositions urbaines dans la Nouvelle Géographie Universelle d’Élisée Reclus (1876-1894)

Ferretti, Federico
2013

Abstract

Parmi les géographes de son époque, Élisée Reclus (1830-1905) est celui qui donne le plus d’importance au phénomène urbain, en l’analysant sur une pluralité d’échelles. C’est d’abord la ville européenne, d’après le géographe, qui reçoit le legs de la polis grecque et de la commune médiévale en tant que foyer historique de la liberté de l’individu. La commune est le noyau des idées politiques de Reclus, anarchiste exilé après la Commune de 1871. Dans sa géographie, cette expérience est présente sur l’arrière-plan de toute analyse urbaine : c’est dans les villes qu’il localise les centres de la subversion sociale ainsi que de la production des savoirs critiques. Quelle est la signification de cette démarche dans les débats politiques et culturels de l’époque ? Nous essaierons de répondre par l’analyse des textes et des archives de Reclus, en nous focalisant d’abord sur les contradictions sociales de la ville et sur leur inscription dans la forme urbaine. Nous réfléchirons ensuite à l’idée reclusienne de réseau de villes, ou « fédération de communes morales », et à son lien avec le concept de fédéralisme. Nous aborderons enfin, d’après les exemples de Paris et Londres, l’idée reclusienne de « ville mondiale ».
Nouvelle Géographie Universelle; compositions urbaines
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11562/903005
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact