A propos du statut lexical de l'article partitif en français: quelques hypothèses sur l'interaction entre morphologie et forme logique