Socrate psuchagogos. À propos d’Aristophane (Oiseaux, v. 1553-1564)

Stavru, Alessandro
2021-01-01

978-2-7288-0747-5
Socrate, psuchagogia, Aristophane, Oiseaux, Chéréphon, nécromancie
Dans un petit chant du choeur des Oiseaux d’Aristophane, Socrate est dépeint comme un psuchagogos, un évocateur d’âmes (v. 1553-1564). La scène est un persiflage de la célèbre Nekyomanteia de l’Odyssée, mais avec des différences significatives. Ici il ne s’agit pas, comme dans l’Odyssée, d’une évocation de défunts à des fins mantiques, mais d’une blague sur l’epimeleia tes psyches pratiquée par Socrate avec ses compagnons. Socrate prétend séduire les âmes, mais, en réalité, il les conjure à l’instar d’un nécromancien. Ce motif présente des affinités avec les conceptions pythagoriciennes de l’au-delà, notamment avec le topos de la katabasis dans l’Hadès afin d’y acquérir des connaissances utiles pour la vie terrestre. Ce genre d’expérience est fréquente dans la tradition pythagoricienne : Pythagore descend aux Enfers, et après lui d’autres personnages tels que Zalmoxis, Abaris et Apollonios de Tyane. Le but de ce texte est de montrer que la parodie d’Aristophane a pour cible non seulement Socrate, mais aussi la psuchagogia pythagoricienne, notamment ses notions fondamentales de l’exercice (askesis) et la pureté rituelle (katharsis).
File in questo prodotto:
File Dimensione Formato  
Stavru_Socrate Psuchagogos_2021.pdf

non disponibili

Tipologia: Documento in Post-print
Licenza: Accesso ristretto
Dimensione 1.61 MB
Formato Adobe PDF
1.61 MB Adobe PDF   Visualizza/Apri   Richiedi una copia

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11562/1068806
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact